notules que vent emporte

Exercices de lecture, pages d'écriture

Attribuer une subjectivité à un texte semble au premier abord une pure et simple aberration. Le texte n’est pas un être humain vivant. En témoigne la condamnation sans appel qu’a subie Jean Bellemin-Noël de la part des psychanalystes, à propos de son ouvrage intitulé L’Inconscient du texte. Seuls les humains vivants ont un inconscient. Pourtant, …

Lire la suite

v. 1 Essais d’herméneutique II, pp. 154 – 155 Ricoeur définit le texte de la manière suivante : tout discours fixé par l’écriture. Cette définition ne laisse pas de poser d’importants problèmes. Elle suggère en effet que pour qu’il y ait écriture, donc fixation d’un discours, il faut qu’il y ait préalablement discours discours non …

Lire la suite